Commune V du district de Bamako: Le maire, Amadou Ouattara, explique les gros chantiers réalisés au cours des 6 derniers mois

Amadou Ouattara, Maire de la commune V du district de Bamako, a organisé, à l’hôtel Olympe, la 3ème édition du déjeuner de presse pour faire le bilan de ses 6 derniers mois à la tête de la Mairie et procéder, par la suite, au renforcement de capacités du personnel permettant d’augmenter le rendement dans la gestion des affaires de la commune.

 

C’était le samedi 6 Octobre, en présence de Mme Katilé Adjaratou Sène, 2ème adjointe au maire et plusieurs autres personnalités. Il faut reconnaitre que c’est une initiative du maire Amadou Ouattara depuis son arrivée à la tête de la Mairie. L’objectif était d’exposer le bilan des derniers 6 mois, donc la période qui s’étend du 1er janvier au 30 juin 2018, sur le renforcement des capacités du personnel pour l’élaboration et le suivi de l’exécution du budget des 7 000 000 FCFA, l’entretien et la réparation de 6 classes de l’école II du quartier Mali, 5 832 000 FCFA pour trois CSCOM qui seront inaugurés dans quelques jours.

Selon le maire, les grands chantiers sont nombreux, mais la question d’assainissement préoccupe beaucoup la population de la commune V.  Il dira qu’au cours des 6 mois, ils ont pu mettre à la disposition de leur coopérative près d’un milliard de FCFA en matériel pour qu’elle puisse faire face aux défis.  C’est vrai qu’ils en sont à leur début, mais l’objectif principal est de faire de la commune V la commune plus propre du district de Bamako pour éviter beaucoup de maladies. C’est pourquoi la question de l’assainissement est la priorité de leurs priorités.  Il a évoqué aussi la question bioélectronique, en disant que le recouvrement par bioélectronique peut permettre de ne rien laisser au hasard. Le maire regrette malheureusement l’accompagnement de la population qui n’est pas au rendez-vous car ce recouvrement de bioélectronique pose problème aux occupants des équipements collectifs marchands. Le problème de recasement et l’assainissement est réel a-t-il souligné, avant d’ajouter que le recasement des 4000 déguerpis de Mountougoula constitue une difficulté, en raison des procédures judiciaires en cours.

En ce qui concerne les perspectives, la mairie de la commune V envisage l’adoption de son budget 2019 avant le 31 Octobre, la création et la mise à jour régulière d’un site web.  La réhabilitation de plus de 100 voies dégradées dont le coût global s élevé a plus de 20 milliards de nos francs.  La poursuite des démarches en vue de la généralisation du recouvrement par bioélectronique des taxes et aussi la construction d’une salle polyvalente dans l’enceinte de la mairie avec un coût total de 120 millions FCFA. Autant de projets qui vont permettre à la population de comprendre leurs objectifs de développement de la commune V, a-t-il conclu.

Lassi  Sanou

SourceLe Démocrate

Laisser un commentaire