CNJ-Mali : Le rallongement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans était au cœur des débats

La Maison de la Presse a servi de cadre, le samedi 09 février 2019, pour la tenue de la réunion d’information élargie aux membres du comité exécutif du Conseil National des Jeunes du Mali (CNJ-Mali). Objectif: «faire des propositions concernant le rallongement de l’âge de départ à la retrait à 65 ans que le gouvernement a pris par rapport au cahier des doléances de l’UNTM».

 

L’information a été donnée par le président du CNJ, Souleymane Satigui Sidibé, en présence des   présidents régionaux et communaux du Mali.

Le président du CNJ a signalé que l’objectif de cette réunion est d’élargir l’information à l’ensemble des structures des jeunes pour mieux parler des stratégies de lutte contre la décision inappropriée que le gouvernement a pris en voulant signer le rallongement de l’âge à la retraite dans l’accord qu’il a signé avec l’UNTM. « Notre combat n’est pas  engagé contre l’UNTM, mais nous saluons l’UNTM pour les acquis obtenus pour l’intérêt supérieur de l’ensemble des travailleurs du Mali. Aussi le combat n’est pas engagé contre le gouvernement parce qu’il est notre partenaire privilégié depuis des années », a-t-il rappelé.

A ses dires, le combat s’inscrit dans le cadre du mandat qui est censé être le second quinquennat du Chef de l’Etat qui a dédié ce mandat à l’ensemble des jeunes du Mali.  Il  dira qu’ils ont été surpris de voir cet accord.  ‘’Nous n’avons pas été reçus, ni entendus. Aujourd’hui, le coup est déjà parti’’.

Aujourd’hui, nous allons nous donner les moyens nécessaires pour faire en sorte que cette décision concernant le rallongement de l’âge à la retraite ne soit pas prise en compte… Nous allons nous donner les moyens nécessaires pour attaquer de façon officielle cette décision devant la Section Administrative de la Cour Suprême..», a-t-il ajouté.

Lors de la réunion, ils ont proposé des actions à amener qui sont entre autres: la mobilisation de 2 millions de signature pour une pétition;  le mémorandum.

Fatogoma COULIBALY

SourceL’Express de Bamako

Laisser un commentaire