Chouala Bayaya Haidara Promet un million a quiconque prouverait qu’il a une fois manqué du respect aux khalifes du prophètes : Nous le prouvons et disons merci à son argent

Il ne s’agit nullement d’entrer dans les polémiques stériles, mais de rétablir les vérités. En effet, le jeune prêcheur Chouala qui a récemment basculé dans l’Islam chiite Iranien a lancé un défi à la société en promettant un million à quiconque prouverait qu’il a une fois insulté ou manqué du respect à un khalife du prophète. Un défi que notre rédaction relève avec arguments défiant toute contestation.

Dans un enregistrement vidéo dont nous disposons, il explique le bien fondé de l’Islam chiite. Il faut écouter cette vidéo, parmi tant d’autres, pour se rendre compte du discours contraire qu’il tient aujourd’hui.

D’abord, il affirme  dans ladite vidéo qu’il ne reconnaît pas les compagnons du prophète, Oumar, Boubacar, Ousmane…car selon lui, ceux-ci aurait transformé l’Islam jusque dans ses bases, c’est-à-dire les façons de prier et de jeûner, après notre liminaire Mouhamad, PSL. Ainsi, Chouala dément les hadiths selon lesquels dix compagnons du prophète sont assurés d’entrer au Paradis : « Ils brûleront en enfer » car ce seraient ces khalifes qui auraient combattu la fille du prophète Fatima et ses petits-fils Assan et Houssein.

Il reproche à Aboubacar d’avoir déshérité Fatima pour s’arroger les terres agricoles  que le père de celle-ci, le messager, lui aurait léguées. Il dit même que quand Fatima mourait qu’elle n’adressait pas la parole aux compagnons de son père, Chouala les accuse surtout d’avoir tué Fatima : « Comment Fatima a-t-elle été tuée », s’est-il longuement interrogé. Donc pour lui, la malédiction de Dieu est sur Aboubacar, Oumar, Ousmane …et sur tous ceux qui les suivent : « Fatima les a haïs, les haïr à notre tour nous procure des mérites », a-t-il juré.

Il invalide aussi sans argument les hadiths qui affirment que les hypocrites étaient à la base de l’incompréhension entre certains khalifes. Pour lui, « ces hypocrites ce sont les khalifes eux-mêmes ».

Même la femme du prophète Aïcha n’a pas été épargnée. Chouala lui reproche d’avoir trahi son Noble Epoux après la mort de celui-ci en complotant contre les petits-fils du messager d’Allah avec les khalifes. Par respect pour cette noble femme, nous vous épargnons le reste des diatribes.

Il attribue aussi la responsabilité de l’assassinat de l’Imam Ali aux  compagnons du prophète et jure que c’est Mouawiya qui a empoisonné Assan, petit-fils du prophète,n que les compagnons du prophète se sont amusés à lancer des flèches à sa dépouille et que la Femme du prophète Aïcha a refusé qu’il soit enterré dans la ville. Dieu nous pardonne de l’avoir écrit !

Alors, si dire que les khalifes sont maudits, qu’ils brûleront en enfer,  qu’ils sont hypocrites ne sont pas des insultes ou si ce n’est pas manquer du respect à eux, Chouala n’a assurément pas insulté les compagnons du prophète !

S’il est séant aussi d’adresser des propos discourtois à l’endroit de la femme du messager d’Allah, tant mieux !

Source: Nieta Kibaru

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.