CHEICK OUMAR SISSOKO DU EMK CONTESTE LE LEADERSHIP DE L’IMAM DICKO : “IL EST L’AUTORITE MORALE MAIS IL N’EST PAS L’AUTORITE POLITIQUE“ DU M5-RFP

Dans l’une de ses sorties la semaine dernière, le Président de l’Espoir Mali Koura (EMK), Cheick Oumar Sissoko a remis en cause la volonté du Parrain de la CMAS, l’Imam Mahmoud Dicko. Si celui-ci reconnait l’Imam en tant que l’autorité morale du M5-RFP, il conteste cependant son autorité politique en face des dinosaures politiques qui sont au sein de ce Mouvement.   

Dans cette vidéo publiée il y a quelques jours, l’un des membres fondateurs du M5-RFP ne cache pas sa position sur l’autorité de l’Imam Mahmoud Dicko :

“J’ai été très clair pour dire qu’il est l’autorité morale mais il n’est pas l’autorité politique’’,

affirme l’ancien ministre Cheick Oumar Sissoko et président du EMK.  Il estime que face aux hommes politiques aguerris comme Mountaga Tall, Konimba Sidibé, Modibo Sidibé, Mme Sy, Choguel, Souleymane Koné, Mohamed Ali Bathily, Tiémoko Maïga, Aliou Sangaré, Boubacar Traoré, Ibrahim Ikassa Maïga, Kader Maïga et les autres autour de la table, l’imam ne peut faire le poids quelle que soit sa grandeur.

“Ils ne peuvent pas se soumettre à la vision politique d’un Imam si grand soit-il’’,

affirme le Président du EMK. Car selon lui, “l’imam Dicko en tant que personnalité morale du M5-RFP

“n’a pas cette capacité d’analyser la situation politique et économique de notre pays et en sortir une vision ou un programme’’.

Et l’autorité (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 12 OCTOBRE 2020

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire