Cellule de crise pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé : La qualité des membres donne espoir !

Enlevé depuis le 25 mars dernier, en pleine campagne dans le cercle de Niafunké, à la faveur des élections législatives du 29 mars dernier, le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé est toujours en captivité. Par une décision N°0075 du 21 avril 2020, le PM Boubou Cissé a nommé les membres de la cellule de crise chargée d’assurer la coordination de l’ensemble des actions en vue de la libération du chef de file de l’opposition politique malienne.  

Après la mise en place d’une cellule de crise pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé par le gouvernement le 31 mars dernier avec comme coordinateur l’ex Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, le PM Dr Boubou Cissé vient de donner corps à cette cellule en nommant ses différents membres à travers la décision N°0075 du 21 avril 2020.

Ceux qui sont nommés au compte de cette cellule, à l’instar de leur président Ousmane Issoufi Maïga, jouissent tous d’une bonne crédibilité. De même, ils sont tous dotés d’une expertise avérée dans la gestion de crise et de négociation avec nos frères égarés du centre et du nord. Il s’agit du Colonel Amadou Camara, Directeur Général adjoint de la Gendarmerie Nationale au titre du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, du Colonel Drissa Kanté, Inspecteur à l’Inspection Générale de la Sécurité et de la Protection civile au compte du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, de Mamani Nassiré, Conseiller juridique au titre du ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, de M. Andogoly Guindo, Directeur Général de l’Administration de la Justice pour le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, du Colonel Major Ichiaka Diallo, Haut Fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de la Communication, de Cheick El Kébir Bouh, Chef de Cabinet du Chef d’Etat-major particulier du Président de la République au titre de l’Etat-major particulier du Président de la République, du Colonel-major Abdoulaye Sidibé, Chef de Cabinet de Défense du Premier ministre au titre du Cabinet de Défense du Premier ministre et du Pr Salikou Sanogo, ancien ministre et Premier vice-président du parti URD.

A rappeler que l’honorable Cissé est le seul à être en captivité des mains de ses ravisseurs, car ses compagnons ont été libérés après quelques jours de leur kidnapping. Eu égard au fait que jusqu’à présent aucune nouvelle n’est émise de la part de ses ravisseurs, l’inquiétude est de taille au sein de son parti, chez les membres de sa famille, ses sympathisants et l’ensemble du peuple malien. Espérons que le sérieux et l’expertise avérée de ces membres de la cellule de crise constituent des facteurs favorables pour un dénuement heureux de cette affaire. L’espoir est permis !

Par Mariam SISSOKO

Laisser un commentaire