CAISSES DE L’ÉTAT : INSOLVABILITÉ POUR CUMUL DE DETTES

Les entrées d’argent deviennent rares au niveau des caisses nationales. Contexte dans lequel, les DFM craignent un dysfonctionnement de l’administration surtout que le gouvernement est au repos depuis plus d’un mois.

L’équipe sortante du gouvernement a démissionnée le jeudi 11 juin dernier. Depuis, les Secrétaires généraux de la cité administrative ont pris le relais mais ne sont pas ordonnateurs à 100% de certaines dépenses. Ils ont hérité d’une situation relative à la décision prise par l’ancien Premier Ministre Soumeylou Boubeye Maïga (SBM).

Ce dernier avait imposé une réduction du train de vie de l’Etat qu’il n’a pu exécuter voyant sa mission finir, 2 mois après adoption de cette décision majeure. Il avait constaté que les maillons de l’administration tiraient le diable par la queue. Au sortir de la présidentielle 2018, la trésorerie nationale fut fortement impactée. Lui-même (SBM) avait réduit de 40% les budgets des services publics. Des sources proches de l’arène des fournisseurs indiquent que le divorce semble se consommer avec l’Etat. En effet, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 14 JUILLET 2020

BAMOISA

NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire