Burkina-Faso : au moins 180 corps sans vie retrouvés dans des fosses communes à Djibo

Burkina Faso le groupe jihadiste EIGS revendique le rapt d’un enseignant

Les dépouilles d’au moins 180 hommes ont été retrouvées dans des fosses communes dans le nord du Burkina Faso, selon un rapport de Human Rights Watch.

Les tombes ont été trouvées dans une région où les forces gouvernementales combattent une insurrection djihadiste.

Les hommes avaient été enterrés sous des ponts, dans des champs et le long des routes principales près de la ville de Djibo, par groupes de 20 personnes au maximum.

Human Rights Watch affirme qu’il y existe des preuves qu’ils ont été victimes d’exécutions extrajudiciaires par l’armée.

Le ministre de la défense Moumina Cheriff Sy a suggéré que les groupes de militants portant des uniformes de l’armée volés pourraient être derrière ces tueries.

Selon nos informations, le gouvernement a dit qu’il va enquêter sur ces allégations.

BBC

Laisser un commentaire