Boubou Cissé relève son DRH et son adjoint pour faute grave…

Une décision de recrutement de 501 personnes, dont certaines ont payé 3 à 5 millions de Fcfa, fait grand bruit à Bamako. Voici un scandale monté de toutes pièces par des chefs de cabinet, le directeur des ressources humaines des finances et son adjoint.

Par la Décision 2016-001035/MTFP-SG, le ministère du Travail et de la Fonction publique a procédé au recrutement de 501 personnes dans les catégories D et E. Des agents devaient être mis à la disposition du ministère de l’Economie et des Finances. La décision a été signée le 9 septembre 2016 par le ministre en charge de la Fonction publique.

Reste que, de nos jours, ce recrutement est annulé pour non-conformité aux procédures et pour manque de transparence. Le ministre des Finances et de l’Economie,  Boubou Cissé,  bien qu’étant ampliateur, n’a jamais ordonné  ce recrutement au nom de son ministère. C’est pourquoi, il a demandé au ministre de la Fonction publique, Mme Diarra Racky Talla, d’annuler la décision.

À cause de cette affaire, le ministre de l’Economie et des Finances s’est débarrassé de son directeur DHR et son adjoint. Que s’est-il passé ? Selon nos investigations, le processus de recrutement a été géré et suivi par la DRH en partenariat avec la Fonction publique. Il a été fait sur l’expression de besoin, proposée par ce service technique. Au finish, il aura été constaté que l’effectif recruté dépasse celui de l’expression de besoin exprimée, que les promus sont majoritairement affectés à la Douane et qu’enfin, la DRH n’arrive pas à expliquer cette situation au ministre de l’Economie et des Finances.

Ce dernier, en accord avec son collègue de la Fonction Publique, a sollicité et obtenu du PM, l’annulation du recrutement par une Décision. Et aussi demandé et obtenu du PM, son désir de se séparer de ses collaborateurs qui ont géré le dossier, le Directeur DRH et son adjoint.

Ainsi, on pourra dire : et de deux pour le ministre de l’Economie et des Finances. Car, il n’a pas à sa première décision responsable depuis sa venue au niveau des Finances. On se rappelle qu’il avait mis de l’ordre dans le paiement de la dette des fournisseurs, en imposant tout simplement le respect de la procédure.

Ici aussi, dans cette opération de recrutement, il aura imposé le même respect de la procédure. Engagé pour le Mali, rompu aux procédures des institutions financières, Dr. Boubou Cissé ne tergiverse vraiment pas quand il s’agit du travail bien fait, avec engagement et responsabilité.

Et à ceux qui misaient sur son jeune âge pour mériter et conserver la confiance du président IBK en vue  de mener à bien le Département des Finances, il affirme ceci : «Je ne pense pas que ce soit l’âge ou même le diplôme qui soit important pour exercer cette fonction.

C’est une fonction de dirigeant. Comme tout dirigeant, il faut simplement démontrer la capacité de leadership». On commence à s’y habituer avec lui. Le leadership, c’est aussi le respect des procédures et une dose de transparence.

Sinaly KEITA

Source: Le Reporter

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.