Biennale artistique et culturelle : Kidal réclame son « retour dans le Mali »

Biennale artistique culturelle

Pour cette troisième nuit de compétition à la Biennale artistique et culturelle de Bamako, les troupes de Kidal et Tombouctou sont passées devant le jury ce mardi. Un thème central a dominé les prestations : la paix et la réconciliation. Les deux régions, frappées par la crise qui sévit dans le pays depuis 2012, ont lancé un vibrant appel à la paix et la réconciliation au Mali. Pour la troupe de l’Adrar des Ifoghas, « l’intégrité du territoire malien n’est pas négociable pour les Kidalois ».
Les troupes de Kidal et Tombouctou ont été acclamées toute la soirée d’hier. Dans les six numéros présentés par les deux troupes dans les six différentes disciplines en compétition, les deux régions ont appelé à la paix et à la réconciliation. Pour les membres de la troupe de Kidal, le Mali est un et indivisible. Et, « l’intégrité du territoire malien n’est pas négociable pour les Kidalois », ajoutent-ils.
Sidi El Mehdi Ag El Baka, membre de la troupe de Kidal

A travers sa participation à cette biennale, la troupe de Tombouctou estime avoir accompli un devoir pour la paix et la réconciliation dans le pays.
Ahmadou Ag Koïna, gouverneur de la région de Tombouctou

Rappelons que la plupart des troupes des régions du nord n’ont pas pu préparer leurs numéros dans leurs localités en raison de l’insécurité. Ces différentes délégations sont arrivées à Bamako à travers des avions militaires.
La compétition se poursuivra ce soir au Palais de la culture avec les troupes de Sikasso et Ménaka.
Le chef de file de l’opposition a assisté hier soir à la compétition au Palais de la culture. Soumaila Cissé s’est réjouit des numéros présentés par les troupes de Kidal et Tombouctou sur la paix. Selon lui, ces messages peuvent consolider la paix au Mali.
Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition :

 

Source: studiotamani

Laisser un commentaire