Bamako : un jeune homme crée le scandale

Un homme d’une trentaine d’année a tenté de se suicider le 2 janvier dernier au soir à Bamako. La police venue en nombre n’a pas intervenu. L’auteur du sauvetage, un autre jeune du quartier, a été célébré par la foule.

 

Une foule immense environ un millier de personnes s’est regroupée hier nuit au quartier hippodrome, deux  voitures de la police du 3ème arrondissement, deux autres de la protection civile dont celle avec grille, un déploiement massif d’une dizaine d’hommes en uniforme sur le terrain pour sauver un homme qui tentait de se donner la mort à partir du sommet d’un poteau électrique des installations de l’énergie du Mali EDM.

Drogué

Habillé en jean, t- Shirt orange, pieds nus, le jeune homme d’une trentaine années a tenu plus de trois heures au dessus des installations et cela malgré la coupure d’électricité dans la zone.  Il écoutait les cris de la foule sans répondre mot. Resté scotché au sommet et menaçant de se jeter à terre pour se donner la mort à chaque fois que quelqu’un tente de monter pour le faire descendre, le tout en présence des policiers qui  ne disent mot.

Selon les témoins sur place, l’homme serait « drogué » avant d’escalader le poteau long de plusieurs mètres.  Une autre personne raconte  « le messieur n’a aucun problème mental. Il a payé de la boisson à la boutique avant de monter sur le poteau ».

Un « héros » lance l’assaut final

Comme un Spiderman, peu avant 23 h, un jeune homme se lance dans la course, sous l’applaudissement et l’encouragement des personnes présentes, sans aucune formation en protection civile. Il escalade le poteau jusqu’au sommet.  Après un corps à corps d’une dizaine de minutes avec le « malade mental », il parvient à le maitriser et à le pousser vers la décente, sans que celui-ci tombe ou se jette par terre.  Secouru par d’autres individus qui escaladaient plutard le poteau sans atteindre le sommet, « le héros » a réussi en première ligne là où des hommes en uniforme ont hésité pendant des heures à lancer l’assaut.

Malgré la présence des hommes un uniforme venus secourir le jeune et assurer le maintien,  les hommes du 3eme arrondissement et de la protection civil  n’ont été aussi que des spectateurs dans cette scène. Ils n’ont fourni aucun effort malgré leur équipement. L’assistance lance des injures aux contre eux. Certains les qualifient  « d’incapables ».

Ridiculisés et insultés par la foule, les hommes en uniforme dispersent l’assistance  à l’aide des tirs de sommation et à la matraque.

Par: MOHAMED SALAHA

 

SourceNord-Sud Journal

Laisser un commentaire