Bamako /Commune II : Voulant sauver une fille braquée par des malfrats, ‘‘Madouba’’ a été abattu à bout portant

Madou Koné mécanicien de son état intimement appelé Madouba par ses proches, a été abattu à bout portant par les malfrats le 28 août 2016 au quartier de Missira en commune II du district de Bamako.
Ce jour vers vers 6 Heures du matin près de la maison de Bazoumanaba Sissoko au quartier de Missira, Madouba qui venait juste de franchir le seuil de sa porte pour aller dans son garage vers l’hippodrome tombe sur une jeune fille braquée par deux malfrats qui voulaient lui déposséder de sa moto Djakarta. Prenant son courage en main et confiant de sa posture très costaud (d’où l’appellation Madouba), Koné intervient au cours de la jeune fille (acte logique pour tout bon citoyen) et réussit même à faire fuir les deux malfrats en les pourchassant. Les malfrats qui avaient ainsi abandonné la jeune fille et sa moto, étaient loin de dire leur dernier mot. C’est ainsi que, dans leur fuite, l’un s’arrêta pour ouvrir le feu sur Madouba qui n’avait qu’une pierre dans la main.
Mortellement atteint en pleine poitrine, Madouba rendit l’âme en cours de route de l’hôpital. Son enterrement a eu lieu le lendemain lundi ( 29 août). Il laisse derrière lui deux femmes inconsolables et d’une dizaine d’enfants.
Présents à l’enterrement de son sauveur, la fille et ses parents n’ont pu retenir leur larme.
Dors en paix Madouba!

La rédaction 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.