Bamako: 4 redoutables escrocs de grand chemin aux arrêts

 

Il s’agit des malfrats que nous voyons ici en image notamment Dianguiné Diarra, Gata Sow, Yacouba Fofana et Modibo Coulibaly ont tous été mis aux arrêts par la police nationale à travers l’unité de la brigade d’investigation judiciaire.

Que faisaient donc ces malfrats ?

Depuis des années déjà, ces 4 escrocs constituaient un gang spécialisé dans l’escroquerie des usines, des commerçants et des opérateurs économiques dans notre pays.

Ces malfrats ont orchestré un véritable mafia spécialisé dans l’arnaque des usines, des commerçants et des opérateurs économiques du Mali. Leure dernière opération remonte au samedi 09/12/2017 où le nommé Dianguinè DIARRA en complicité avec le nommé Gata SOW ont mis de la poudre aux yeux des administrateurs de l’usine de production d’huile de Koutiala en se faisant passer pour des opérateurs économique et passer une commande d’environ 2.000 cartons d’huile d’une valeur de 18.400.000 FCFA.

Après la commande, ils ont demandé à l’usine de leur fournir le numéro de leur compte bancaire sur lequel les susnommés n’ont versé que la somme de 50.000 FCFA en espèce. Comme c’est le week-end, l’usine n’ayant pas eu le temps de le vérifier le nommé Oumar SIDIBÉ (en fuite) a falsifié et monté de toute pièce un bordereau de versement de la somme de 18.400.000 FCFA pour l’expédier à l’usine via les réseaux sociaux.

C’est ainsi que l’usine a procédé à l’acheminement de la commande sur Bamako ce même jour, via un camion que les nommés Diangounè DIARRA et Gata SOW avaient loués et envoyés à Koutiala pour la circonstance. Alertés, les éléments de la Brigade d’Investigations Judiciaires (BIJ) sous la conduite de l’imperturbable Commissaire Principal Hamadoun Bilal Traore ont monté un guet aux alentours de Faladié (virage Sidiki) où la marchandise devraient être réceptionnée par les nommés Yacouba FOFANA et Modibo COULIBALY.

À l’arrivée du camion les réceptionnistes s’apprêtant à le décharger avec quelques innocents manœuvres à la recherche de leur pain quotidien et à la sueur de leur front, ils ont été pris d’assaut et conduits immédiatement à la Brigade. Interrogés sommairement, ils ont sans ambages reconnu les faits, relaté les faits et cité leurs acolytes, lesquels par la suite ont été appréhendés.

Ayant reçu les échos de leur arrestation, plusieurs autres de leurs victimes dont des commerçants et des opérateurs économiques se sont présentés à la BIJ pour des plaintes dont le montant s’élève à 80.000.000 FCFA avec des bordeaux de versements falsifiés (dont images ci-dessous commis par ces criminels économiques.

Ces quatre (04) malfrats ont été mis à la disposition du Tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako.

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

avec  Ali24

Malipresse

Laisser un commentaire