Attaque du Camp des gardes de Ménaka : 4 militaires maliens tués

Attaque du Camp des gardes de Ménaka

Nouvelle attaque terroriste dans le Nord du pays. Ce matin à Ménaka, le camp de la garde nationale a été pris pour cible par des groupes jihadistes. De sources militaires, l’attaque a fait au moins 4 morts du coté de l’armée malienne, selon un bilan provisoire. Elle intervient 24 heures après une autre attaque survenue à Soumpy, qui a fait 14 militaires maliens tués.

Selon des sources officielles sur place, tout a commencé tôt ce matin. Le Camp des Gardes de Ménaka, à quelque 700 km à l’est de Tombouctou, dans une zoneproche de la frontière du Niger où les groupes terroristes sont très actifs, a été la cible de groupes jihadistes. Les assaillants à bord d’une dizaine de pickupslourdement armés ont tiré sur le camp. A la mi-journée difficile d’établir un bilan précis de part et d’autre.
Daouda Maïga, gouverneur de Ménaka :

Dans cette localité, les forces armées et de sécurité et les populations civiles sont régulièrement la cible d’attaques terroristes. A Ménaka, l’attaque de ce matin a provoqué la psychose chez la population. Mais le gouverneur rassure.
Daouda Maïga :

L’attaque de Ménaka intervient un jour seulement après celle de Soumpy dans le cercle de Niafunké, qui a fait 14 morts au sein de l’armée malienne. En début desemaine des attaques simultanées ont fait au moins une quarantaine de morts, dont des civils.

Les attaques de Ménaka et de Soumpy surviennent quelques jours après l’explosion d’une mine à Boni sur laquelle un convoi des forains a sauté. Elle a fait une trentaine de morts, notamment des civils. Le président de la République s’est rendu hier sur les lieux pour présenter les condoléances de la Nation aux familles desvictimes. Les habitants apprécient cette visite, mais restent dans la crainte d’éventuelles attaques.
Un habitant de Boni témoigne :

 

Source: studiotamani

Laisser un commentaire