Armée malienne – Famas : La hiérarchie a-t-elle perdu âme et raison ?

Les familles de militaires, présents en ce moment sur la ligne de défense, au nord et au centre du pays, sont menacées de déguerpissement au camp para de Koulouba. Sont concernés plus 300 familles, environ 2.000 enfants dont des orphelins… La République aurait-elle perdu toute morale ?

Il s’agit des familles de militaires  du Régiment de la Garde Présidentielle (RGP) de Koulouba. Elles ont reçu, en fin de semaine dernière, des injonctions de la hiérarchie les ordonnant à libérer ce camp initialement destiné à l’armée de terre depuis sa création. Motif évoqué par la hiérarchie : l’endroit appartient désormais à la Garde Nationale. Cette nouvelle attribution n’est pourtant soutenue par un quelconque document officiel.

Et quand bien même cela fusse éventuellement  le cas, la décision heurte la morale. Et pour cause. Les familles concernées sont celles de militaires se trouvant actuellement en mission, au nom de la Nation et de la République du Mali. Et ce n’est pas seulement la morale, qu’elle  heurte. Elle risque bien saper le moral de toutes les troupes engagées sur le théâtre des opérations.

Voyez-vous ? L’engagement et par conséquent les victoires remportées par les combattants jihadistes résident, en grande partie dans leur croyance à un au-delà meilleur à l’enfer sur terre : le paradis. A défaut d’accorder le ciel à nos soldats face à un ennemi autant déterminé, faut-il saper leur moral en leur signifiant avoir tout perdu ici-bas ?

Que ceux à qui l’éventuel déguerpissement de ces familles profite se disent que les leurs aussi sont susceptibles de connaître un jour le même sort.

Nous y reviendrons !

B.S. Diarra

Source: La Sentinelle

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.