Après l’attaque du MOC : Brouille entre la CMA /Kidal et Ber

Comité de suivi de l'accord Coordination des Mouvements de l’Azawad Boubèye à kidal

Au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), le torchon brûle entre Kidal et Ber. Le second qualifie le premier de n’avoir pas joué sa partition dans le cadre du Moc et de la gestion de l’attaque de Gao.

Une semaine après l’attaque du centre de regroupement du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), des divergences apparaissent entre les groupes membres de la CMA. Et le traitement qu’a fait le président de la Coordination, Alghabass Ag Intallah, de la question fâche à Ber d’où une bonne partie de victimes sont originaires.

Informé de l’attaque et des mesures à prendre pour réconforter les rescapés, Alghabass et autres de Kidal en ont mis du temps à envoyer une mission de confort et de solidarité.

Pour gérer la tension et surtout minimiser l’incident de la faute des hommes de Kidal,  Sidi Ould Brahim a effectué le déplacement à Gao où il a participé aux obsèques des victimes.

La brouille entre Kidal et Ber est consécutive à la mise à disposition des éléments devant faire partie des patrouilles mixtes. Kidal, ne voulant pas envoyer des hommes à Gao au compte du Moc, Ber a été chargé de fournir le maximum.

Pour certains responsables militaires de la CMA/Ber, Kidal n’a pas joué franc-jeu dans cette affaire qui constitue le début du cantonnement.

Une chose est sûre : la confiance entre la CMA de Ber et de Kidal prend un sérieux coup.

Alpha Mahamane Cissé

L’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.