Appui à l’entrepreneuriat jeune à Gao

Le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle remet de kits d’une valeur de 75 millions À travers cette remise, le Ministère chargé de l’Emploi et de la Formation Professionnelle par le biais de l’APEJ (Agence Pour l’emploi des Jeunes) dans le cadre du PROCEJ (Projet Compétences et Emploi Jeunes) de traduire en acte concret une volonté politique des plus hautes autorités avec à leur tête le président IBK de placer au cœur de leurs préoccupations l’emploi des jeunes.

Amadou Cissé, le Directeur général de l’APEJ dira « nous partons de la promesse électorale du président de la République et qui, vous le savez, est en train d’être concrétisée avec ce projet développement des compétences en termes de formation et d’emploi, en termes de kits d’insertion. Et les jeunes de Gao, il faut le dire, c’est qu’ils ont vraiment postulé à hauteur de souhait et ils récoltent le 1/4 du résultat de tout le Mali ». Ainsi, 234 jeunes non ou faiblement scolarisés de la Cité des Askia ont été sélectionnés pour cette phase afin de recevoir des kits qui vont de l’embouche à la fabrication des tentes traditionnelles en passant par le maraîchage, la coupe-couture, l’agro-alimentaire et le petit commerce.
Ajouter à cela une enveloppe de 90 mille francs CFA de fonds de roulement. Le tout pour un montant de 75 millions de francs CFA. « Nous nous engageons à faire bon usage desdits kits et fonds de démarrage qui permettront sans nul doute de bien commencer nos différentes activités génératrices de revenus », a laissé entendre Ibrahim Mahamadou Maiga, le porte-parole des bénéficiaires. Le ministre Baby, quant à lui, affirme « nous allons donner de l’espoir à des jeunes. Nous, notre devoir en tant que Ministère en charge des questions de l’emploi et de la formation professionnelle : c’est d’accompagner les jeunes qui sont conscients qu’en se formant et en se mettant à la disposition de leurs communautés, ils peuvent avoir du revenu pour eux-mêmes et leurs communautés. Qui peuvent aider à combattre la pauvreté et la précarité. Et franchement, je dis encore bravo à cette jeunesse battante de Gao !« . Enfin, précisons que le présent programme est financé par la Banque mondiale à hauteur de 3 milliards de Francs CFA pour 5 ans pour couvrir 1.000 jeunes à travers tout le Mali.
 
Par notre correspondant à Gao Moussa Ousmane Touré

Source: Lettre du Mali

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.