AMADOU KOITA EN ECLAIREUR AUX USA : Pour que IBK ne soit pas hué en septembre

Si le président de la République a été outrageusement hué par certains de nos compatriotes vivant à New York lors de son dernier déplacement au pays de l’oncle Sam, le gouvernement semble prendre le devant cette fois-ci afin d’éviter une nouvelle humiliation à la délégation présidentielle durant sa participation à la 74e Assemblée générale de l’ONU en septembre.




La semaine dernière, le ministre des Maliens de l’extérieur, Amadou Koïta, a entamé un périple aux Etats-Unis d’Amérique. Au cours de cette mission commando, le ministre et sa délégation doivent se rendre dans plusieurs villes américaines comme New York, Washington DC, Philadelphie, Denver, Atlanta et Chicago.

Si officiellement, il s’agit d’aller rencontrer les Maliens vivant dans ces villes afin de recenser leurs difficultés, d’autres sources nous confirment qu’il s’agit bel et bien d’une mission de sensibilisation et de médiation auprès de nos compatriotes qui avaient hué le président de la République lors de son dernier voyage aux USA.

Pour rappel, la participation de la délégation malienne à l’Assemblée générale de l’ONU au mois de septembre 2018 à New York a été émaillée d’incidents. Certains de nos compatriotes, traités de brebis galeuses, sont parvenus à ternir l’image de notre Maliba en huant publiquement le président de la République devant son hôtel et en postant des affiches et banderoles hostiles à la délégation présidentielle. Au-delà de la personne du président de la République, tout un pays était touché dans son orgueil.

Pour éviter la répétition d’une telle humiliation au président IBK durant sa participation à la 74e Assemblée générale de l’ONU qui débute le 17 septembre 2019 à New York, le gouvernement semble prendre les devants. Le ministre en charge des Maliens de l’extérieur et sa délégation sont donc en mission commando auprès de nos compatriotes pour pacifier le terrain.

Selon nos sources, à peine arrivée à New York, la délégation du ministre a rencontré les membres du CDR de la ville connus par leur hostilité au président IBK. Un compromis aurait été trouvé entre les deux parties pour éviter toute action belliqueuse à l’encontre de la délégation présidentielle.

La mission commando se poursuit dans d’autres villes des Etats-Unis au moment où le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) déplore l’inertie du ministre face à la détresse de nos compatriotes en Libye, en Algérie, en Mauritanie et en Angola. Une manière de prouver qu’il ne s’agit pas d’aller résoudre les problèmes des Maliens, mais plutôt faire plaisir au président IBK….Lire la suite sur Aumali



Y.Doumbia

Source: L’indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire