Accusée d’avoir touché 900 millions de FCFA lors du scrutin présidentiel dernier Manassa Danioko ne compte pas abandonner ce dossier

Cour constitutionnelle du mali Dépôt de candidature à la présidentielle 2018

S’imprégner du rôle et les missions de la Cour constitutionnelle (CC), tel était l’objectif d’une rencontre entre les membres de l’institution judiciaire et le Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ). Manassa Danioko a profité de cette rencontre pour affirmer que c’est la justice qui tranchera cette affaire de 900 millions de F CFA, dont la Cour constitutionnelle avait été accusée. C’était hier dans les locaux de la Cour constitutionnelle.

 

Depuis un moment, le conseil national de la jeunesse s’est inscrit dans la logique de mieux connaitre nos institutions. C’est dans ce cadre que la présente rencontre a été initiée.

Après 4 heures d’échanges, les jeunes du Mali se disent bien informés sur le rôle et les missions de la 5ème institution du pays. Satisfaite de l’initiative des jeunes, le président de la Cour constitutionnelle, Manassa Danioko a invité la jeunesse malienne à cultiver l’esprit patriotique.

S’exprimant sur l’accusation que la Cour constitutionnelle avait été victime lors du scrutin présidentiel dernier, le président de l’institution judiciaire a déclaré que c’est la justice qui tranchera cette affaire. ‘’Nous avons été surpris quand nous avons entendu l’histoire des 900 millions de F CFA.

Quand je voulais répondre, un message est tombé sur le téléphone du conseiller qui m’accompagnait pour me dire que la situation est faite pour ce dossier. Ça veut dire que nous allons en procès contre ceux qui l’on dit. Il faudrait, qu’ils nous apportent des preuves’’, a-indiqué Manassa Danioko.

Selon le président du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé, cette rencontre a été très bénéfique. Pour lui, les informations trouvées là-bas seront transmises à des milliers de jeunes. ‘’Nous nous sommes dit qu’il est important d’instaurer le dialogue entre la population et les institutions.

Dans l’optique qu’il puisse comprendre le rôle et les missions de nos institutions’’, a-t-il-affirmé.

Le président du Conseil national de la jeunesse du Mali a rassuré que cette série de rencontres se poursuivra avec les autres institutions.

Zié Mamadou Koné

SourceL’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire