4eme salon international de la créativité en Algérie : Le Mali honoré par la présence de la ministre Rama Diallo

Mention spéciale à la Directrice du Bumda

Le Mali était la vedette à cette 4ème édition du Salon international de la créativité, qui s’est tenu du 17 au 21 avril dernier, à Alger, en tant qu’invité d’honneur. Le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, était à la tête d’une forte délégation composée par la directrice générale du Bureau malien du droit d’auteur (Bumda) Mme Diallo Aïda Koné et plusieurs créateurs maliens.  

La 4ème édition du Salon international de la créativité vient de se dérouler du 17 au 21 avril à Alger avec la participation d’une dizaine de pays africains. Le Mali était donc à l’honneur de ce grand rendez-vous de la culture en tant que pays invité. Raison pour laquelle, le département de la Culture, sous la houlette de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, a mis le paquet pour que le Mali puisse être représenté dignement.

La ministre de la Culture a conduit une forte délégation composée de plusieurs responsables du monde de la culture dont la directrice générale du Bureau malien du droit d’auteur (Bumda) Mme Diallo Aïda Koné. C’est avec un sentiment de fierté et de joie qu’elle nous a reçus pour faire le point sur la participation du Mali à ce Salon. “La désignation du Mali en qualité d’invité d’honneur témoigne de l’excellence des relations entre l’Algérie et notre pays. Ce Salon est un moyen de renforcement des liens entre les créateurs et les professionnels de la vie culturelle. Cet événement draine chaque année une grande affluence du monde de la culture. J’avoue que je suis très contente et même très fière d’être parmi la délégation malienne pour participer à cette 4ème édition du Salon de la créativité puisqu’il n’y a pas d’âge pour la créativité. Et le développement passe obligatoirement par cette créativité. C’est pour vous dire que ce Salon a été une nouvelle expérience pour nous. Nous avons appris beaucoup de choses, puisque c’est un véritable cadre d’échange pour les organismes de droit d’auteur. Et l’Algérie aussi a une grande expérience en matière de droit d’auteur et surtout dans le domaine de la copie privée. La gestion de la copie privée nous préoccupe aujourd’hui. Il fallait donc s’inspirer d’autres expériences. Les différents débats animés par des experts ont été très enrichissants aussi pour nous. Je dis tout simplement bravo aux organisateurs de cette belle initiative” nous a précisé Mme Diallo Aïda Koné.

Selon lui, le Mali a été valablement et dignement représenté par la ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo. “Tout le peuple malien a été honoré par la présence remarquable du ministre de la Culture. Et plusieurs créateurs étaient au rendez-vous dont Ismaël Samba Traoré des Editions “La Sahélienne” l’écrivain Ousmane Diarra, l’écrivain Harouna Barry, l’artiste Cheick Tidiane Seck. C’était vraiment des retrouvailles entre les hommes de la Culture” dira-t-elle.

Notons que le Mali disposait de différents stands, notamment le stand officiel et celui animé par le Bureau malien de droit d’auteur (Bumda). “Pour notre stand, nous avons mis en lumière toute la diversité culturelle du Mali à travers une exposition des produits culturels tels les CD de grands musiciens comme Ali Farka Touré et beaucoup de livres des écrivains maliens comme Amadou Hampaté Ba jusqu’au jeune écrivain malien Ibrahim Cheick Tidiane Traoré âgé de 9 ans seulement avec son livre “Mon frère Ismaël”. Beaucoup de pays étaient impressionnés par nos produits”. Avant de déclarer : “En fait, la mise à disposition d’un stand aux créateurs maliens constitue une opportunité pour faire découvrir les nouveaux talents de la scène culturelle malienne. Ce fut un rendez-vous du donner et du recevoir entre les acteurs du secteur. Et une belle occasion pour nous d’insuffler une nouvelle dynamique à la culture malienne”.

A l’issue de cette rencontre, la ministre Ramatoulaye Diallo a salué la coopération culturelle entre le Mali et l’Algérie et la volonté des deux parties de la renforcer davantage, exprimant la disposition de son pays à tirer profit de l’expérience algérienne dans différents domaines de l’art à l’image du cinéma, du théâtre et du ballet.

Concernant la participation du Mali en tant qu’invité d’honneur au Salon, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo a remercié l’Algérie pour ce choix, ajoutant que “la présence malienne à cette manifestation était remarquable et diversifiée”.

Notons que le Salon international de la créativité est une initiative de l’Office national des droits d’auteur (Onda). C’est pourquoi, les directeurs généraux des organismes de droits d’auteur étaient présents à cette manifestation. Selon nos informations, le directeur de l’Onda a décidé de se rendre à Bamako pour une éventuelle coopération avec le Bureau malien du droit d’auteur (Bumda).

                                A.B. HAÏDARA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire