3e congrès ordinaire de l’’UJ-RPM : Bakary Koniba Traoré et Moussa Tembiné tirent à boulets sur les «députés migrateurs…»

Le 3è congrès ordinaire de l’Union des jeunes du Rassemblement pour le Mali (Uj-RPM) s’est tenu au Palais de la Culture du 15 au 16 octobre dernier. Si dans la configuration du nouveau bureau qui va conduire les destinées des jeunes du parti présidentiel pour les trois prochaines années la surprise n’a pas eu sa place, le Président de la jeunesse RPM, reconduit, Moussa Tembiné et l’ancien ministre de la Culture, Bakary Koniba Traoré, ont profité de la tribune pour lancer des piques au groupe de députés démissionnaires du parti du Tisserand solitaire, partis déposer leurs bagages à l’ADP-Maliba. Moussa Tembiné se dit particulièrement « étonné et surpris par l’attitude de camarades de lutte, qui abandonnent si légèrement leurs convictions de tous les jours pour poursuivre des intérêts éphémères… »

Le 3è congrès ordinaire de la jeunesse RPM, qui se tenait en prélude au 4è Congrès électif  du Bureau politique national (BPN) du parti du chef de l’Etat, prévu pour le week-end prochain, était très attendu. Mais il aura déjoué tous les pronostics quant aux différents changements attendus à la tête de l’instance dirigeante de la jeunesse du parti. L’essentiel des cadres qui composaient le bureau sortant restent à leurs postes ou en ont changé.  Seuls quelques nouveaux, ayant fait « leurs preuves » ont intégré l’équipe « dirigeante », sous la férule de l’inamovible Moussa Tembiné.

A l’ouverture des travaux, le président intérimaire du BPN du parti, Dr Boulkassoum Haidara, a prié pour que la sagesse et la maturité d’esprit prévalent. Son bureau, souligne-t-il, est fier sa jeunesse, qui a été à « la hauteur des attentes » et a su faire montre de « cohésion » et réussi le pari de la « mobilisation ».

L’actuel Président du Conseil Economique, Social et Culturel a salué toutes les initiatives dont le bureau de la jeunesse RPM est à la base et qui ont consisté à unir toute la jeunesse du Mali (celle de la majorité, mais aussi celle de l’opposition et de la société civile) autour de l’essentiel qu’est la sortie de crise par la réconciliation. Une allusion à la tenue d’un meeting, il y a quelques mois,  dit de la réconciliation des partisans des différents chefs d’Etat du pays par la plateforme ‘’Anw Ka ben’’ pilotée justement par le député Moussa Tembiné.

Mme Kadi Touré, représentant le mouvement des femmes du RPM, a appelé la jeunesse de son parti à redoubler d’effort pour davantage implanter le parti à travers le territoire. Elle a appelé les femmes et le Bureau Politique National du parti à s’inspirer des jeunes pour tenir des « congrès exemplaires. »

Toujours très en verve, même si physiquement diminué, Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier a salué, lui aussi, le « bon déroulement des travaux du congrès» et se réjouit que« la relève » soit assurée au RPM avec une jeunesse dynamique. L’ancien ministre de la Culture d’Alpha Oumar Konaré, a regretté cependant que « la politique [a] perdu ses valeurs et ses lettres de noblesse » depuis quelques temps dans notre pays.  « Les divisions, les contradictions à l’intérieur des partis politiques créent des problèmes au niveau du monde. »Or, a estimé M. Traoré, la politique devrait consister à « donner un sens au vivre-ensemble ». Il pointe du doigt le séisme qu’a causé le départ de quatre des députés de son parti vers l’ADP-Maliba. Bakary Koniba Traoré voudrait enfin que la bonne tenue du congrès des jeunes puissent prouver que le « congrès du BPN ne sera pas un congrès de tous les dangers. »

Au sujet toujours du départ des quatre députés du RPM à l’ADP-Maliba, conduits par le Pr Kalilou Ouattara, le Président de la Jeunesse RPM, non moins Président du groupe parlementaire RPM ne fait pas dans la dentelle. Moussa Tembiné, prenant la presse malienne à témoin, dénonce le « comportement inqualifiable de certains députés qui ont pris sur eux de migrer vers d’autres horizons politiques. »  Il est « étonné et surpris par l’attitude de camarades de lutte, qui abandonnent si légèrement leurs convictions de tous les jours pour poursuivre des intérêts éphémères. Ces comportements étranges, qualifiés de douteux par les observateurs n’honorent pas leurs auteurs, qui tournent le dos à nos valeurs traditionnelles et celles du RPM qui leur a tout donné. » poursuivra-t-il avant de rassurer :« en attendant que l’histoire n’étale la vérité au grand jour, le RPM continue sa marche avec tous ceux qui pensent au Mali et aux Maliens avant leur modeste personne. Je vous assure que rien n’est en cause aujourd’hui ni au sein du Rassemblement pour le Mali, ni au sein de la Coalition des partis politiques qui soutiennent les efforts du président Ibrahim Boubacar Kéita à l’Assemblée Nationale. » Mieux et au même moment,  «  les Maliens, où qu’ils se trouvent, continuent d’adhérer massivement au projet politique que nous portons. »

Très inspiré et poétique,  Moussa Tembiné prévient : « aucun prétexte, aucun revirement ne tient au moment où le pays se relève concrètement et entame de façon résolue son ancrage dans la paix et dans la stabilité. Le pays, ce n’est pas des humeurs d’un jour. Le pays c’est la recherche patiente, passionnée et obstinée de solutions. Le pays ce n’est pas les critiques stériles pour apaiser les dépits de quelques uns. Le pays ce n’est pas le détournement des sentiments légitimes des populations, ce n’est pas la conversion en monnaie politique des difficultés que traverse la Nation. L’idée que nous nous faisons du Mali est très grande, si grande et si haute qu’elle ne saurait s’accommoder d’hésitation et de renoncement. Notre majorité reste stable et confortable. », a-t-il précisé, comparant son parti à « un caïlcédrat ».  « L’écorce du caïlcédrat est taillée tous les jours et tous les jours ses feuilles bourgeonnent et ses branches s’agrandissent. Le RPM est ce grand caïlcédrat majestueux, imperturbable et imposant. Nous sommes grands par la volonté de Dieu et du peuple malien, qui nous a donné sa confiance. Grands par la force spirituelle et l’engagement de nos militants. Grands par la confiance et la sincérité de nos alliés nationaux comme internationaux. Nous sommes un parti de tous les jours, de tous les combats pour la démocratie, pour la liberté et pour la justice. », conclura-t-il.

Les partis amis, invités à ce congrès, se sont aussi exprimés sur les bonnes relations qu’ils entretiennent avec le RPM. Ils ont prié pour que des propositions pertinentes et utiles pour le Mali soient formulées à l’issue de ce congrès.

Abdramane Diarra, représentant la Jeunesse de l’opposition se dit fier d’être invité à cette rencontre de la jeunesse du parti au pouvoir parce que « les aspirations de tous les jeunes sont les mêmes. Nous sommes jeunes du Mali au-delà de l’appartenance politique.», estime-t-il.

Abondant dans le même sens, Lazare Tembély, porte-parole des jeunes des partis membres de la majorité, il dit « soutenir la jeunesse RPM pour ses nobles causes pour le Mali. » et assure que « nous sommes comptables de la gestion du président IBK et nous nous assumons. »

Les représentants des partis du continent, membres de l’internationale socialiste (Rassemblement du Peuple de Guinée d’Alpha Condé, le Parti Socialiste du Sénégal et le PNDS Taraya de Mouhamadou Youssoufou), ils ont salué les qualités personnelles du président de la jeunesse RPM qui dirige avec brio le groupe parlementaire de son parti et ont rappelé que partout, la jeunesse constitue un poids important dans le choix de nos dirigeants.

 

Aly Enéba Guindo

Source: L’Enquêteur

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.