Date
18 juin 2020

« La lutte continue et la victoire est certaine ! » C’est le slogan de la synergie syndicale, engagée et déterminée pour faire l’appliquer le fameux article 39 de la loi 007 du 16 janvier 2018 relevant du statut personnel des enseignants, stipulant que : « Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignant secondaire, de l’enseignement fondamental et l’éducation préscolaire et spéciale. » En effet, on peut donc dire que la mise en marche de ce statut sera pour bientôt, car le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta, lors de sa sortie ce mardi 16 juin 2020 au Centre Internationale de Conférence de Bamako (CICB), a déclaré que : « J’ai décidé de mettre fin à la crise scolaire en instruisant l’application de l’article 39. » Malgré cette annonce du Chef de l’État, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont décidé de maintenir leur appel au rassemblement populaire et patriotique de ce jeudi. Le porte-parole de la synergie, Adama Fomba a, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, appelé tous les Maliens pour circonstance : « Nous, enseignants, appelons tous les Maliens à un rassemblement populaire et patriotique ce jeudi 18 juin 2020 à partir de 08 heures. Je m’adresse seulement à ceux qui se soucient de l’école et de l’avenir des enfants. De Kayes à Kidal, et tous les cercles du Mali, nous vous appelons à la mobilisation. Pour Bamako et ses alentours, le rassemblement populaire et patriotique se déroulera à la place de l’Indépendance, » a-t-il lancé. Ce rassemblement populaire et patriotique se tiendra au grand meeting du M5-RFP demandant la démission du Président de la République et de toutes Institutions du pays, comme pour mettre le couteau dans le beurre. Toute porte à croire que cette fin de semaine sera décisive dans la vie de notre nation, et ouvrira bien sûr les portes longtemps fermées des autorités du pays au Peuple. Moriba DIAWARA LE COMBAT

Quelle est la nature de ce pays, de cette République où  le seul programme politique d’un Mouvement dit démocratique et populaire (M5-RFP) est [Lire]